Remédiation cognitive en contexte de troubles de la schizophrénie, ça marche oui mais comment ?
Une nouvelle étude (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33169212/) publiée en mars 2021 basée sur les données combinées de plusieurs autres études indépendantes (=73) sélectionnées pour leur rigueur en termes de méthodologie, de fiabilité des données et d’analyse, met en évidence l’efficacité des pratiques de remédiation cognitive (RC) chez les personnes présentant un trouble de la schizophrénie.

Elle va même plus loin en caractérisant plus avant les facteurs d’efficacité, les effets associés à différents programmes et l’intensité de ces effets. Ainsi, les programmes de RC comprenant des groupes de discussion pour faciliter le transfert et l’application des compétences cognitives acquises dans la vie de tous les jours présenteraient des effets plus sensibles sur les fonctions cognitives au sens global et sur la mémoire verbale. Les programmes de RC associant une stratégie de coaching intégrée, seraient associés quant à eux, à des effets plus sensibles sur la mémoire épisodique.

L’âge, le genre, la présence de symptômes positifs ou négatifs et les traitements pharmacologiques n’ont pas été identifiés comme des obstacles à l’efficience de ces programmes de RC, suggérant qu’ils peuvent être proposés à toute personne présentant un trouble de la schizophrénie, désireuse de travailler à l’optimisation de ses fonctions cognitives.

Source : Lejeune, J. A., Northrop, A., & Kurtz, M. M. (2021). A Meta-analysis of Cognitive Remediation for Schizophrenia : Efficacy and the Role of Participant and Treatment Factors. Schizophrenia bulletin, sbab022. https://doi.org/10.1093/schbul/sbab022

The post [Recherche] Remédiation cognitive en contexte de troubles de la schizophrénie, ça marche oui mais comment ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu